1. Animaux.fr
  2. Guides
  3. Après l'adoption
  4. Quels sont les signes indiquant qu’un chat ou un chien est malade ?

Quels sont les signes indiquant qu’un chat ou un chien est malade ?

À l’instar de l’Homme, votre chat ou votre chien peut contracter des maladies tout au long de sa vie, de la plus légère à la plus grave. Un animal de compagnie qui se sent mal peut présenter de multiples symptômes, mais aussi changer de comportement. Cet article proposé par la rédaction d’Animaux.fr fait le point sur les signes à surveiller.

Illustration : "Quels sont les signes indiquant qu’un chat ou un chien est malade ?"

Quels sont les signes de maladie chez le chat ou le chien ?

Nous rêvons tous de voir nos petits trésors sur pattes heureux et en bonne santé jusqu’à la fin de leurs jours. Mais comme chez nous autres humains, les vilains microbes peuvent envahir leur organisme tout au long de leur vie. Si certaines maladies ne doivent pas nous inquiéter outre mesure, d’autres s’avèrent plus graves et nécessitent parfois un traitement long et lourd.

En tant qu’adoptant responsable, il est important de savoir reconnaître les signes d’une pathologie et les changements comportementaux de votre animal de compagnie pour une prise en charge efficace.

Un chat ou un chien malade peut manifester divers symptômes, des plus explicites aux plus discrets. Voici une liste (non exhaustive) des principaux signes devant vous alerter :

  • Une fatigue plus ou moins intense.
  • De la fièvre.
  • Une toux.
  • Des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, flatulences…).
  • Une chute de poils importante (hors mue).
  • Une mauvaise haleine.
  • Des gémissements inhabituels.
  • Une perte d’appétit.
  • Des démangeaisons.
  • Des sécrétions nasales ou oculaires.
  • Des urines répétées.
  • Des « accidents » de propreté.
  • Une soif intense ou une réduction anormale de la consommation d’eau.
  • Des déplacements difficiles.
  • Une léthargie.
  • Une agitation excessive.
  • De l’agressivité.
  • Des convulsions.
  • Une boiterie.

Comment réagir en cas de suspicion de maladie chez le chat ou le chien ?

Un ou plusieurs symptômes ont pointé le bout de leur truffe sans crier gare ? Nous vous recommandons de consulter le vétérinaire de votre chat ou de votre chien. En tant que professionnel de la santé animale, il est le seul à pouvoir effectuer les examens nécessaires permettant d’identifier l’origine de ses maux. Aucun signe anormal ne doit être négligé.

Pour garantir le bien-être de votre fidèle compagnon à 4 pattes, il est primordial de prendre les devants et de favoriser le dépistage précoce d’une maladie afin de mettre en place un traitement adapté le plus rapidement possible. Par ailleurs, un diagnostic avancé est parfois l’unique manière de guérir une boule de poils en cas de pathologie grave ou susceptible de le devenir.

Avant de vous rendre au cabinet du praticien, nous vous invitons à réunir toutes les informations qui lui seront utiles lors de la visite. Vous pouvez notamment prendre la température de votre quadrupède ; le peser ; vérifier sa peau et son pelage ; contrôler ses urines et ses selles ; ou encore inspecter ses muqueuses.

Pour ce faire, réalisez des gestes en douceur et avec délicatesse. De même, ne forcez pas votre animal de compagnie à être manipulé par vos soins, car même le petit chat ou le petit chien le plus doux peut se montrer agressif (morsure, griffure…) envers son adoptant lorsqu’il se sent mal. Afin de ne pas l’affoler, restez calme et rassurez-le.

Comment reconnaître une urgence vétérinaire ?

Dans certains cas, votre partenaire canin ou félin peut être concerné par ce que nous appelons une « urgence vétérinaire ». Un accident ou tout autre phénomène grave pouvant engager son pronostic vital nécessite immédiatement une consultation chez le vétérinaire.

Il existe plusieurs situations d’urgence qui exigent une prise en charge rapide. Parmi les signes qui doivent vous alarmer, veuillez noter :

  • Des diarrhées ou vomissements à répétition.
  • Un coup de chaleur.
  • Des lésions.
  • Une dilatation-torsion de l’estomac.
  • Des saignements importants (plaies profondes, perforantes…).
  • Une occlusion intestinale (due à l’ingestion d’un corps étranger, par exemple).
  • Une détresse respiratoire.
  • Des convulsions.
  • Une réaction allergique.

Pour en savoir plus sur les urgences vétérinaires, les bons gestes à adopter et les personnes à contacter si un tel cas se présente, nous vous invitons à consulter notre guide dédié sur Animaux.fr.